Afin de traiter au mieux les nouvelles demandes reçues :


Réouverture des demandes en ligne le 17 Janvier.


Merci pour votre compréhension, à bientôt.



Assortiment 6 cépages

 

Assortiment de 6 cépages résistants sélectionnés avec soins.

Description

ESTHER :

Maturité précoce ce qui permet de cultiver cette variété y compris dans les régions au climat froid et difficile et jusqu’à 1000m d’altitude (elle est cultivée en Angleterre et en Allemagne), adaptée à la consommation en frais ou à la vinification. Excellente saveur douce, raisin croquant, juteux, fruités avec de petits pépins, peu nombreux. Très résistante aux maladies.

DAMARIS :

Maturité mi-septembre. Variété très décorative, grains oblongs en forme de petits flocons, belles grappes. Pulpe très aromatique et bien sucrée. Bonne résistance au froid, très bonne résistance aux maladies.

PIZZUTELLO NOIR :

Maturité tardive (mi fin septembre). Variété vigoureuse et productive. Peau fine, pulpe charnue, excellente saveur douce. Grosses grappes pouvant peser jusqu’à 500g.

MUSCAT POLONAIS :

Variété Hongroise de raisin de table, cependant son goût muscat peut en faire un très bon vin. Bonne résistance à l’altitude, très productive, très bonne résistance aux maladies.

SUPERNOVA :

Variété sans pépins, de bonne vigueur. Productivité abondante et constante. Raisins de taille moyenne à la pulpe ferme, douce et juteuse. Idéal pour la table et pour sécher car il est sans pépins.

ISABELLE :

Maturité septembre. Variété très productive, extrêmement vigoureuse et résistante aux maladies. Grains ronds avec un agréable parfum de fraise des bois, d’où son nom.

C’est un cépage d’origine californienne issu d’un croisement de vitis vinifera et vitis lambrusca. Introduite en 1665 à la Réunion, la variété Isabelle y est utilisée pour produire un apéritif évoquant le sherry ou le porto. Cette variété est cultivée en Inde, au Brésil, en Suisse, en Corse, en Savoie, sur l’ile de la réunion, dans les Cévennes et dans la région de Nice. De nombreuses associations de passionnés et viticulteurs agissant pour la biodiversité et l’écologie (dont plusieurs dans notre région) militent pour que cette variété extrêmement résistante puisse être autorisée à produire des vins en France.